Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Clermont-Ferrand

L’ENSCCF se positionne dans le Palmarès des 100 Ecoles qui innovent pour vous !

L’ENSCCF se place en 76ème position avec 7 brevets déposés depuis 2007, 1 start’up lauréate au concours 2011 d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, 30% du CA R&D issus de contrats de recherche partenariaux avec l’industrie, l’implication dans un labex IMOBS3 et la participation à la SATT Grand Centre.

Industrie & Technologie établit chaque année le palmarès des écoles d’ingénieurs actives en innovation selon 3 critères principaux : chiffre d’affaires généré par les contrats de recherche en 2011, nombre de brevets depuis 2007, nombre de doctorants et post-doctorants.

Résolument engagée, avec 7 brevets déposés depuis 2007, notamment dans le secteur des matériaux et des énergies nouvelles, l’ENSCCF se positionne dans la première moitié du classement sur cette marque d’innovation.

L’accompagnement à la création de start’up révèle l’esprit d’entreprendre des enseignants-chercheurs de l’Ecole. En particulier, la jeune entreprise Revlum s’est distinguée au XIIIème concours d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes et a obtenu un prix sous forme de subvention par la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche V. Pécresse le 28 juin 2011. Elle avait été précédemment lauréate du concours national 2010 de création d’entreprises innovantes, catégorie émergence.

L’ENSCCF se positionne comme une passerelle entre les entreprises et ses laboratoires de recherche, ainsi 30% du CA R&D sont issus de contrats de recherche partenariaux avec l’industrie.

L’ENSCCF est partie prenante du Laboratoire d’excellence IMOBS3 qui ambitionne de devenir un centre international de référence pour la mobilité, prise au sens large : relever collectivement par le biais de la pluridisciplinarité les défis d’une mobilité innovante des personnes, des biens et des machines dans le respect de l’environnement. L’apport de l’ENSCCF à ce projet ambitieux s’exprime sur l’un des 3 défis : « procédé de production de bioénergie ».

L’ENSCCF, c’est aussi : 1,75 publication /an / enseignant-chercheur, soit 350% au dessus des exigences de l’AERES Un professeur membre du prestigieux Institut Universitaire de France, reconnaissance de la qualité de nos activités de recherche. Une co-habilitation à un master recherche et 25% des jeunes diplômés qui poursuivent en thèse en France et à l’étranger.

En savoir plus ENSEMBLE, INNOVONS, DEVELOPPONS ET ENTREPRENONS !

PDF - 714.3 ko